Communiqué de presse

Quest for Growth investit 1,9 million d’euros dans Qpinch

7 octobre 2021

Qpinch, une entreprise belge qui fournit des pompes à chaleur aux industries chimique, pétrochimique et alimentaire, a attiré 10 millions € de capital de croissance auprès de la SFPI et Capricorn Partners. Les solutions de Qpinch ont été développées pour réduire massivement la facture énergétique de l’industrie et pour diminuer sensiblement ses émissions de CO2. Chez Capricorn, le Capricorn Sustainable Chemistry Fund et Quest for Growth ont tous deux investi dans la jeune entreprise anversoise. Le Port d’Anvers et un vaste groupe d’actionnaires existants ont préfinancé l’augmentation de capital à hauteur de 4 millions €.

Copier la nature pour améliorer drastiquement l’efficacité énergétique industrielle et réduire radicalement les émissions de CO2.

La technologie révolutionnaire de Qpinch imite les réactions chimiques naturelles qui se produisent dans toutes les cellules vivantes au cours du cycle dit ATP/ADP (où ATP désigne l’adénosine triphosphate et ADP l’adénosine diphosphate). En utilisant un processus chimique pour augmenter la température de la chaleur résiduelle, la technologie de Qpinch fournit un ascenseur thermique pour cette chaleur qui, autrement, serait perdue. Contrairement à l’utilisation de pompes à chaleur conventionnelles, ce processus en boucle fermée minimise les coûts opérationnels ainsi que la consommation d’électricité. La technologie est extensible de 1 à >50 mégawatts (MW) et est donc capable de traiter d’énormes niveaux de chaleur résiduelle industrielle, permettant aux grands processus industriels de réaliser des progrès gigantesques en termes d’efficacité énergétique et de CO2. Depuis son lancement, l’unité de démonstration de récupération de chaleur a testé les capacités de la technologie Qpinch en vue de la déployer à plus grande échelle et de l’utiliser dans différents processus industriels, aidant ainsi les clients de l’entreprise à atteindre leurs objectifs 2030. La technologie peut être mise en œuvre dans un large éventail d’industries lourdes : des raffineries de pétrole à l’alimentation humaine et animale, en passant par la pétrochimie.

L’entreprise peut se prévaloir d’un palmarès impressionnant. SABIC Ventures, la branche d’investissement du groupe pétrochimique SABIC, est un partenaire stratégique et un investisseur depuis 2018. À ce jour, Qpinch a livré ses premières installations d’envergure mégawattique à Borealis et Kuraray (EVAL) à Anvers, et a signé plusieurs accords de collaboration stratégique avec Boortmalt, le plus grand groupe de malteries au monde, et Chiyoda Corporation, une grande société d’ingénierie et de construction, en vue de commercialiser la technologie au Japon.

Avec 14 millions € de capitaux frais, Qpinch sera en mesure de renforcer son équipe commerciale, d’élargir sa capacité d’ingénierie et d’aborder de nouveaux marchés.

« Après dix années de développement technologique, Qpinch a réalisé avec succès ses premières installations industrielles d’envergure mégawattique. Ce nouveau produit est une étape clé et une référence en vue d’un large déploiement mondial qui permettra à nos clients d’atteindre leurs objectifs 2030 en matière de CO2 », explique Wouter Ducheyne, Co-CEO et CTO de Qpinch.

« Avec des partenaires aussi solides que Capricorn et FPIM, nous sommes en mesure d’offrir un service de qualité à nos clients. La neutralité climatique de l’industrie devenant chaque jour plus critique, nous devrons fournir des installations rapides, importantes et fiables à l’échelle mondiale. Cette voie à suivre nous pousse, en tant que société titulaire de licences technologiques, à conclure des partenariats avec des clients, des fournisseurs stratégiques et des sociétés d’ingénierie et de construction », explique Christian Heeren, co-PDG et CCO de Qpinch.

Ludwig Goris, Senior Investment Manager chez Capricorn, déclare quant à lui : « Nous estimons que Qpinch a développé une technologie qui, pour la première fois dans l’histoire, offre une véritable solution pour économiser l’énergie et les émissions de CO2 à grande échelle. Nous sommes ravis que la pompe à chaleur chimique mise au point par Wouter Ducheyne et Chris Stevens de l’Université de Gand soit désormais déployée dans l’industrie chimique, pétrochimique et alimentaire. À une époque où toutes les alarmes climatiques se déclenchent, nous nous réjouissons de soutenir l’entreprise dans ses ambitions de croissance internationale et de contribuer en même temps à aider l’industrie chimique à évoluer vers la neutralité carbone. »

« Nous sommes convaincus que la première vague d’investissements visant à atteindre les objectifs climatiques de l’UE devrait favoriser les technologies d’efficacité énergétique », précise Leon Cappaert, gestionnaire d’investissement à la SFPI. « Il s’agit aujourd’hui du segment le plus efficace et le plus rentable, avec un bénéfice environnemental et sociétal immédiat. La technologie de Qpinch en est un excellent exemple : en réutilisant la chaleur des processus industriels, non seulement elle réduit la consommation d’énergie, mais elle contribue également de manière significative à la réduction des émissions de CO2. Nous croyons que la technologie de Qpinch contribuera à sauvegarder et à améliorer la position concurrentielle du pôle chimique d’Anvers. La SFPI est fière de faire partie de la passionnante histoire de croissance qui se dessine. »